CREUTZWALD FOR EVER

CREUTZWALD FOR EVER

L'Histoire de Creutzwald

Creutzwald (de l'allemand Kreuzwald) est une belle commune du département de la Moselle, situé en Lorraine, Creutzwald est collé à la frontière allemande. Elle est localisée dans la région naturelle du Warndt et dans le bassin Minier de la Houille est intégré dans la vie de la Moselle-est. Ses habitants Se prénommes les Creutzwaldois/Creutzwaldoises.

 

Creutzwald est conjointe avec Überherrn du côté allemand. Elle se partage également une forêt, le Warndt avec l’Allemagne.

 

À la frontière de l’Allemagne et à proximité de l’autoroute A4, la ville constitue une voie de transit privilégiée. Les principaux quartiers de la commune sont : Altschacht, Beau Site, Bellevue, Breckelberg, Centre, Fatima, Garang, Houvergarten, La Houve, Maroc, Neuland.

 

À l’origine, Creutzwald était formée de trois villages indépendants : Creutzwald la Croix, Wilhelmsbronn et Creutzwald La Houve.

 

C’est à partir de 1602 que la famille de Condé se porte acquéreur de la forêt de La Croix dans le Warndt, qui appartenait alors à l’abbaye de Bouzonville. Le village qui s’y développe, Creutzwald la Croix, deviendra en 1611 le support d’une seigneurie relevant de la souveraineté de Lorraine. Cependant, une partie du village naissant fût détruite pendant la guerre de Trente Ans (1618 - 1648) et même si les habitants se dispersèrent, ils revinrent après la guerre.

 

C’est alors qu’en 1626, Daniel de Condé crée sur les terres du comte Guillaume de Nassau-Sarrebruck une nouvelle agglomération qui prendra le nom de Creutzwald Nassau ou encore Wilhelmsbronn. Deux villages indépendants coexistent alors puis créent leurs verreries respectives, attirant ainsi nombre d’ouvriers.

 

En 1705, le duc Léopold, accorde la charte de fondation d’une verrerie au lieu-dit La Houve, afin de relancer la prospérité à ses états. Un troisième village voit ainsi le jour, et prend le nom de Creutzwald La Houve.

 

En 1766, les trois communes sont rattachées à la France. La ville est formée en 1810 par souhait des habitants de réaliser la fusion des trois villages de La Croix, La Houve et Wilhelmsbronn. Elle prend alors la dénomination de Creutzwald La Croix. On continuera longtemps de l’appeler Creutzwald-la-Croix bien qu’il s’agisse d’un pléonasme, le mot allemand Kreuz signifiant croix. Le nom de la ville est officiellement simplifié en 1961.

 

La ville tient son nom de la croix (ou calvaire) érigée par un père de l’abbaye de Bouzonville, croix protégée par des chênes, des hêtres et des bouleaux. Après les dommages subits lors de la guerre de Trente Ans, cette croix fit place vers 1630 à une chapelle en bois. Une église y fut construite en 1730, à l’actuel emplacement de l’église du centre.

 

Le Verre :

Le premier essor industriel est lié au verre, grâce à l’abondance du bois et la présence de sable siliceux, nécessaires au fonctionnement des fours à verrerie. La première verrerie fût ouverte entre 1607 et 1611, et cette activité a perduré jusqu’au milieu du XIXe siècle (comme en témoignent encore quelques traces dans les rues de la ville : place de Condé, place des Verriers).

 

La Forge :

C’est vers le milieu du XVIIIe siècle que la sidérurgie démarre dans la forêt de La Houve. D’abord alimentés par le charbon de bois, les cahiers de doléances en portent témoignage, les hauts fourneaux ont ensuite bénéficié de la houille et du coke jusqu’à la fin de l’exploitation au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. 

La Houille :

 

L’exploitation de la houille, connue en Sarre depuis le XVe siècle, se développe au XVIIIe siècle lorsqu’on commence à remplacer le bois dans les forges et les salines. Il faut dire que au puits Marie du siège 1, la première couche de charbon n’est atteinte qu’en 1898. La production va cependant rapidement et considérablement s’accroître, à l’instar de la population locale.

 

L’exploitation se poursuivra jusqu’au 23 avril 2004, où pour des raisons de mondialisation et l’arrivée de combustibles plus rentables et plus performants, la production française de charbon fût abandonnée.

 

Creutzwald est ainsi la dernière ville de France à avoir eu une mine de charbon en activité.

Voir le site minier suivant : //minesdecharbon.blog4ever.com



06/07/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres